snv-chlef-biologie

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Hubble zoome sur la Tarentule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Hubble zoome sur la Tarentule le Lun 21 Mar 2011, 10:51 am

Admin


Administrateur
Administrateur
Hubble zoome sur la Tarentule





La nébuleuse de la Tarentule dans le Grand Nuage de Magellan, une araignée cosmique riche en objets célestes rares. © Nasa/Esa/ESO






Arachnophobes, prenez garde ! C'est une célèbre araignée cosmique que le télescope spatial américain a photographié, la nébuleuse de la Tarentule, l'un des objets astronomiques les plus intéressants du Grand Nuage de Magellan.

À moins de 200.000 années-lumière de nous, les Nuages de Magellan portent le nom du célèbre navigateur qui les a découverts au XVIe siècle lors de son tour du monde. On les a longtemps cru satellites de notre galaxie, mais des mesures récentes montrent que ces galaxies naines vont bien trop vite et ne font que passer.


Le Petit Nuage est connu pour abriter des superbulles, des enveloppes de gaz et de poussières en expansion laissées par des explosions de supernovae.
Mais c'est le Grand Nuage, distant de 75.000 années-lumière de son
petit voisin et un peu plus proche de nous qui intéresse le plus les
astronomes. Situé dans la constellation australe de la Dorade, le LMC (Large Magellanic Cloud) est l'un des endroits les plus actifs en matière de genèse stellaire au sein du Groupe Local de galaxies dont fait partie notre Voie lactée.


Bestiaire stellaire

La nébuleuse de la Tarentule doit son nom à une
multitude de filaments de gaz et de poussières brassés par les vents
stellaires puissants de plusieurs supernovae. Alors que la nébuleuse
principale NGC
2060 occupe le centre, d'autres objets remarquables sont observables
autour. Au-dessus à gauche se trouve RMC 136a1, un groupe de jeunes étoiles parmi les plus massives connues qui héberge un monstre de 300 masses solaires. Le groupe a éjecté un des ses membres, un astre de 90 masses solaires dont la vitesse de fuite lui fait parcourir la distance Terre-Lune en deux heures. En dessous à droite on peut localiser Sn 1987a,
la célèbre supernova qui explosa le 24 février 1987 et devint visible à
l'œil nu presque 400 ans après celle observée en 1604 par Kepler.


L'image annotée ci-dessous est l'œuvre de la célèbre WFI (Wide Field Imager), la caméra grand champ qui équipe le télescope européen de 2,2 mètres de diamètre de l'ESO installé au Chili. Avec son champ de 34 minutes d'arc, la WFI est idéale pour photographier les objets étendus comme l'amas globulaire M 107, la galaxie sans bulbe NGC 3621 ou encore NGC 300, une spirale presque ordinaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 

Créer un forum | © PunBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Sciences et Savoirs | Université